L’organisme

 

« La Rédemption, là où, lors de votre séjour, vous passerez en quelques heures de 900 mètres au-dessus de la mer à près de 50 mètres sous terre »

 

Qui sommes-nous ?

Créé en juin 2000, Développement Multiressources est un organisme à but non lucratif dont le mandat principal est le développement de projets à caractère social et économique. En 2012, l’organisme réalise une étude d’opportunité et de faisabilité dont la démarche vise à mettre en évidence les attraits naturels uniques du territoire de La Rédemption. Une autre façon de donner aux visiteurs l’occasion d’en apprendre plus en ce qui concerne les origines et la composition du territoire du Québec. Comme la démarche se veut écologique, la protection de la faune locale devient incontournable. Aussi, la protection de l’habitacle de la chauve-souris et son mode de vie sont des éléments importants pour lesquels DMR s’est engagé à mettre en valeurs au cours des prochaines années.

Historique

Années 70

À La Rédemption, la prospection du Spéos de la Fée débute avec Pantaléon Plante qui recherchait un filon d’amiante. Différentes expéditions sont menées au cours des années 1970.  Au cours de cette décennie, la désobstruction du spéos se fait par le Club pour l’avancement de la recherche spéléologique transquébécoise.

Années 80

Grâce à l’aide du programme « Développement communautaire du Canada », plus de 1 000 tonnes de sédiments furent évacués. Ce fut le plus important chantier de désobstruction de grotte en Amérique du Nord. Plusieurs Rédemptois ont participés à la laborieuse tâche. Au cours des prochaines années, vous retrouverez à la salle d’exposition de notre bureau d’accueil de la Maison Viens de La Rédemption les témoignages et photos de nombreux participants à ce chantier, passionnés de découvertes du monde cavernicole.

Grizzly

Un crane de grizzly a été retrouvé dans la vase d’excavation de la grotte, une femelle d’environ 7 ans. Les ossements retrouvés permettent de déterminer que la grotte était utilisée par cette espèce d’ours brun. Au 20ème siècle, ce carnivore de grande taille en tant que population a migrée vers la péninsule d’Ungava du nord du Québec et du Labrador. Au Québec, il n’y a pas été observé depuis au moins 1948. Cependant, il est toujours présent dans les territoires du Nord-Ouest canadien.

Chauve-souris

Depuis le début des années 2000, en collaboration avec le Ministère de la Faune du Québec et Patrimoine Canada, la grotte est considérée comme un lieu de protection comme habitacle hivernal de la chauve-souris, espèce en voie de disparition au Québec. A lire le reportage d’un spécialiste publié dans Le Devoir du 25 avril 2015.